Taurus et Vitulus

Taurus et Vitulus

Un Taureau était fort en gêne,
Ne pouvant franchir qu’avec peine
La porte étroite d’une étable,
Tellement étaient élevées ses cornes.
Un Veau, dont on doute qu’il fut aimable
Tant son arrogance était sans bornes,
Voulut lui montrer comment faire.
Le Taureau lui ordonna de se taire,
Puis : «Tu veux me faire la leçon aujourd’hui !
Je l’ai appris bien avant de te voir naître !»

Qui veut en remontrer à son maître
Doit prendre cela pour lui !

Fable de David Claude inspirée de Phèdre

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License