Samson

Samson

Il était une fois… dans un pays d’Afrique
Une famille lions, tout a fait fantastique.
Les « Zimbawi », c’était le nom de la famille
N’avaient pas de mâle héritier mais qu’une fille.
La-bas, au fond de la jungle, les lions sont rois,
C’est ainsi depuis toujours une absolue loi.
Antilopes, gazelles, éléphants, chacals…
Tous approuvent ce rite sacré, ancestral.

Le père Zimbawi était un lion très fort
Qui scrutait toute la brousse de ses yeux or…
Il sentait la trace de tous ses congénères
Et les faisait fuir en rugissant de colère !
Il fallait entendre tous ses « Groaaar » féroces,
Qui faisaient frémir chaque animal… jusqu’à l’os.
Mais… Zimbawi savait son âge vieillissant,
Avoir un enfant mâle était très important.

La reine Afrikana convoqua les grands sages
Afin de lui créer un étrange breuvage
Capable de lui faire naître un beau lionceau
Qui serait sacré plus tard… roi des animaux.
« Bois-le à la lune… - lui dit l’orang-outan -
Et tu auras un mâle comme descendant…
»
La lionne but tout d’un trait l’étrange élixir
Et regagna la savane auprès de son… Sir.

Des mois après, elle mit au monde Samson,
Son premier mâle et magnifique petit lion.
Samson était tout clair, au pelage très fin,
Mais hélas ! Sur son crâne… point de poil, aucun !
« C’est une malédiction ! - dit alors le roi –
Sans une crinière, il ne pourra faire loi !
»
La maman serra les dents pour ne pas pleurer
Et lui jura qu’un jour, il serait roi sacré.

Les jours passèrent, puis les mois et les années,
Samson grandissait en force et tout en beauté.
C’est vrai qu’il détonnait, son crâne dégarni
Et cela ne lui valait pas beaucoup d’amis…
Le prince des félins, Tangré, guettait Samson,
Ses yeux montraient qu’il ne lui voulait rien de bon…
Il rodait autour, faisant patte de velours,
Comme pour mieux lui préparer un mauvais tour.
Tangré faisait mine d’être un félin loyal
Alors qu’il briguait l’ultime place royale.

Une nuit, Samson absent, il passa à l’acte
En brisant net, d’un coup, le plus sacré des pactes.
Il obligea Samba, sœur de Samson à fuir…
« Suis-moi ! – Rugissait-il – Sinon… tu vas mourir. »
Samba feulait, très apeurée, là dans la nuit
Mais comment lutter contre un tigre tel que lui ?
Il l’emmena au plus profond de la savane
Dans son repère, enfoui au milieu des lianes.
Tangré voulait devenir roi des animaux
Et peut lui importait d’infliger tous ces maux.

« Ecoute-moi bien… j’ai fait un choix… un grand choix…
Soit Samson me cèdera sa place de roi,
Soit jamais… non, jamais, il ne te reverra !
Ce sera lui ou toi !
» Disait-il à Samba.
« Non…Samson viendra me chercher – Pensait Samba –
Je le sais, il ne me laissera jamais là.
Il faut attendre… patienter… et il viendra…
Il se battra contre Tangré… il gagnera.
»

Samson cherchait sans le moindre répit sa sœur.
« Je te trouverai Samba ! – Disait-il rageur –
Je suis sûr que c’est Tangré qui t’a enlevée
Mais fais-moi confiance, je viendrai te sauver.
»
Les lions sont aussi courageux que téméraires,
Ils se fient à leur instinct et ont très bon flair.
Samson courut des kilomètres sans relâche
Et arriva un soir, au repère du lâche.

Des lianes ronceuses obstruaient la tanière
Qui auraient empêché une tête à crinière !
Mais Samson, lion tout chauve, n’était pas gêné
Et glissait dans l’écheveau sans être ennuyé.
Tangré dormait et ne l’entendit pas venir.
Aussitôt, Samson, très prompt, sur lui vint bondir.
Ce fut un grand combat, toutes griffes dehors,
Les gueules se croquaient dans un vrai corps à corps…

Samba se tenait blottie au fond du repère
Toute recroquevillée, le museau à terre.
Les bêtes rugissaient et se battaient à mort
Or… d’un coup… on vit Tangré s’enfuir au dehors !
Le tigre avait perdu et battait en retraite…
« Part ! Ne reviens jamais ! » Cria Samson au traître.
Alors Samba se leva et dit « J’ai eu peur… »
« Ne crains plus rien, tout est fini ma grande sœur. »
Samba pensa les plaies à grands coups de lichette
Et au matin, ils sortirent de la cachette.
Au fil de leurs pas, les animaux s’exclamèrent
« Samson, le lion tout chauve est extraordinaire ! »

Lorsqu’ils revinrent dans leur brousse familière,
Juste à l’entrée, se trouvait Zimbawi… très fier.
« Mon fils, tu es un vrai lion et je te fais roi,
Tout animal devra obéir à ta loi !
»
Alors, s’élevèrent des tollés de tam-tam
Qui résonnaient fort tout partout dans la savane.
Chaque peuplade rendait hommages nombreux
Au lion tout chauve, certes, mais si valeureux…

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License