Les Larmes de pierre

Les Larmes de pierre


D’immenses statues, qui sont dans le sol ancrées,
Vestiges d’une civilisation d’hier,
En dépit de leur masse et leur posture altière
Semblent tenir leurs larmes dans leurs yeux nacrés.

Ces monstres de pierre, jadis gardiens sacrés
D’une terre fertile et d’un peuple trop fier
Affligés par le sort, certains dans leur carrière
Uniques rescapés d’un monde massacré.

Taillés, érigés par des ouvriers habiles
Qui pour eux coupèrent tout le bois de leur île
A épuiser les ressources du territoire.

Le drame de Rapa Nui n’est plus un mystère
Mais l’homme incapable de comprendre l’histoire
Sourd aux plaintes des Moais, saccage sa Terre.

Fable de Alex Marrot

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License