Les Géants de pierre

Les Géants de pierre


Un souffle de folie a fait choir les géants
Qui observaient les vents depuis des millénaires ;
Laissant derrière eux dans la roche un trou béant,
Quelques tas de sables et des éclats de pierre.
Des litres de sueur et des pages d’histoire
Avaient façonné leur sourire apaisant ;
Mais au nom de quel Dieu auquel l’on ne peut croire,
Peut on réaliser cet outrage cuisant ?

Ceux qui avaient en charge de les protéger
Ont préféré suivre l’hallali à distance :
Qu’allaient ils pour ces majestés se déranger,
Au risque de mettre en péril leur existence ?

Mais lorsque d’autres intérêts, économiques,
Se présentèrent, aussitôt guerre s’en vint.
De notre humanité vestiges historiques…
Abandonnés. Et peu après, qui s’en souvint ?

Fable de Alex Marrot

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License