Les Fourmis et les Cigales

Les Fourmis et les Cigales


La fourmi ayant travaillé toute l’année
Se trouva dépourvue, à l’impôt condamnée.
« Je travaille comme une folle pour manger,
Et pour un confort modeste dans ce meublé…
Jusqu’où irez vous ainsi ? Pourquoi m’accabler ?
Laissez moi vivre sans me déranger ! »

L’agent des impôts à qui elle s’adressait
Dit que c’était justice : qu’elle déboursait.
« Dans la société, qui travaille paye trop !
Pour entretenir d’une part les fonctionnaires,
Les politiques, chômeurs, octogénaires…
Je nourris déjà la cigale du métro ! »

Mais point n’y fit, il fallu payer l’addition
(plus dix pourcents… elle avait oublié l’action
de grève des postes), et travailler encore.
Mais un jour elle eût assez d’un travail légal,
Laissa son meublé et retrouva la cigale ;
Depuis, à la flûte l’accompagne en accord.

Fable de Alex Marrot

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License