Le Voleur et l'Arracheur de dents

Le Voleur et l'Arracheur de dents

Un truand ayant mal aux dents
Se présenta chez un dentiste
-Docteur lui dit le monte-en-l’air
Vous êtes m’a-t-on dit parmi les spécialistes
Le meilleur du pays et le plus compétent
Mettez fin à mes maux, je vous paierai comptant
Monsieur répond le praticien
Ma journée est finie, revenez donc demain
Nenni répond le client coléreux
Recevez moi ce soir, il le faut, je le veux
Je suis connu dans le milieu
On m’appelle le Grand Nerveux
Vous avez intérêt docteur, à me soigner
Et vous jouez gros jeu, si vous me refusez
Le docteur résigné jugea donc plus prudent
De recevoir son impatient
-Ouvrez donc cette bouche, il me faut travailler
Vous avez ce me semble une grosse molaire
Fortement abîmée
Va falloir que je vous opère
Gardez votre sang froid. Surtout ne bougez pas
Vous pourriez basculer de la vie au trépas
Que l’on soit pauvre ou milliardaire
La souffrance est la même, je vais vous l’arracher.
Bigre dit notre voleur paniqué
Arrêtez tout je vous en prie
Il faut que je vous remercie
Je me sens beaucoup mieux et grâce à votre science
Je vais prendre docteur ce bobo en patience !
Le dentiste étonné de cette issue facile
Lui dit, je suis heureux monsieur le Grand Nerveux
D’apprendre que ma science a pu vous soulager
Chacun de nous, un jour, croit son mal monstrueux
Et puis l’instant d’après il est presque oublié
Vous allez maintenant me payer
Un chèque à trois zéros me paraît équitable
Il faut bien qu’à quelqu’un la nuit soit profitable.


Retour : Julien Sabban

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License