Le Transat et la Brouette

Le Transat et la Brouette

Le Transat, ayant glandé tout l'été,
Se trouva bien dépité
Quand le temps se fut gâté,
Car voilà déja qu'Eole
Embarque le parasol…
Menacé par la tempête,
Il s'en va frapper à l'huis
De la cabane à outils
En quémandant quelque abri
Contre les intempéries:
-Je paierai la location
A la fin de la saison,
C'est juré, foi de Transat!
Mais la Brouette se tâte:
-Que faisiez-vous au mois d'août?
Dit-elle à l'envahisseur.
-Rien du tout, j'étais bien aise,
Faisant la sieste à toute heure,
Chaque jour allant flânant…
-Vous flâniez? Pas de malaise,
Vous pouvez planer à présent!

Fable de François Grand-Clément

fgc
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License