Le Procès de Jean

Le Procès de Jean

Réunis en conclave
Ce que l’on comptait de Fabulistes,
Et longue en était la liste,
Avaient pour affaire d’instruire procès en leur enclave.
L’accusé n’étant pourtant point un indigent
Mais bien né De la Fontaine, le célèbre et noble Jean !
Tous rangés en rang d’oignons,
Les plaignants ouvrirent céans ce Tribunal d’opinion.
« Tuons des Fables ce Rocancourt en ayant de titre le Père ! »
C’était là verdict avant l’heure,
Repris pourtant en cœur.
« Cet hâbleur a pour encre le venin d’une vipère
Pactisant avec le Malin
Pour de la mémoire de tous les gens
S’en faire penser le plus grand
Alors qu’il n’est d’Esope que le Fagotin ! »
On applaudit le psychopompe,
Et hue celui dont on pense qu’il trompe.
Soudain, du supplicié, plaida
La cause l’un de ses rares avocats :
« Moquant par ses Fabliaux
La cour des Nobliaux,
N’est-il donc pas justice
Qu’on le fasse Roi, osant plus que d’autres moquer en son sein le vice ? »
Aussitôt on vitupéra,
S’indignant que le Diable ait défendant.
« Et alors quoi ? Votre Louis va-t-il encore milles ans
Régner ? C’est indécent que cela fasse loi ! »
Ainsi perdura ce réquisitoire,
Et il aurait duré jusqu’au soir,
Si l’on avait mandé à son Président
De prendre attendu contre le margoulin outrageant.
« J’ai eu charge que de son trône
Il fallait de Jean en déchoir la chair.
C’est là vœu de ses pairs
Qu’ils se nomment Jacques ou Pierre, tous le prônent…
… Il est un fait que le prévenu
Ait à son spirituel paternel,
De ses antiques récits, détourné les plus belles ritournelles
Sans que longtemps on ne s’en soit aperçu.
Il est autre manifeste préjudice
Qu’à la gloire de son seul parterre
On le fasse d’entre-nous le plus populaire
Eludant jusqu’à Claris de Florian, triste injustice !
Mais de l’acquittement
Il faut à sa décharge envisager la relaxe
Car même si cela est frasque
Seul le peuple est juge d’y trouver morale et talent.
Que l’on crie d’en être le cocu,
Quel qu’en soit l’amant,
Point en sera changé l’enseignement » :

Les Faits sont têtus !

Auteur : Val


  • Chaire : Antiquement un siège d’où une personne rendait ses préceptes.
  • Conclave : Anciennement le lieu où les Cardinaux élisaient leur Pape.
  • Fagotin : Bouffon de Foire ou singe habillé accompagnant les harangueurs dans les cirques ou anciennement sur les places publiques.
  • Margoulin : Mot d’argot qui correspond à un incompétent, un charlatan ou à un être peu scrupuleux.
  • Rocancourt : Un dit « escroc » contemporain dont le nom est passé dans le langage commun.
  • Tribunal d’opinion : Forme existante et informelle de personnes réunis pour juger un acte.
  • Les Faits sont têtus ! : Citation du « camarade » Lénine…
prix_p11.jpg

(tiré de l'ouvrage édité : Le Fablier de Val)

val
Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License