Le Lierre et le Thym

Le Lierre et le Thym


Que je te plains, petite plante !
Disoit un jour le lierre au thym :
toujours ramper, c' est ton destin ;
ta tige chétive et tremblante
sort à peine de terre, et la mienne dans l' air,
unie au chêne altier que chérit Jupiter,
s' élance avec lui dans la nue.
Il est vrai, dit le thym, ta hauteur m' est connue ;
je ne puis sur ce point disputer avec toi :
mais je me soutiens par moi-même ;
et, sans cet arbre, appui de ta foiblesse extrême,
tu ramperois plus bas que moi.
Traducteurs, éditeurs, faiseurs de commentaires,
qui nous parlez toujours de grec ou de latin
dans vos discours préliminaires,
retenez ce que dit le thym.

Fable de Jean-Pierre Claris de Florian

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License