Le Forgeron et le Chien

Le Forgeron et le Chien

Un forgeron avoit un chien qui ne cessoit de dormir tant que son maître étoit occupé à son ouvrage ; quand le forgeron cessoit son travail pour s'asseoir et manger avec ses compagnons, le chien s'éveilloit aussitôt. Le forgeron lui dit : ce mauvais chien ! pourquoi le son des marteaux dont le retentissement fait trembler la terre, ne peut-il troubler ton sommeil, tandis que tu entends le petit bruit que l'on fait en mâchant, et que tu cesses alors de dormir. »

Cette Fable regarde l'homme qui dort lorsqu'il en- tend le cri qui l'invite à la prière et l'appelle au temple, tandis qu'il accourt avec empressement dès qu'il entend le tambour, les flûtes et les chants ; ce qui est le comble de la sottise.
Elle regarde encore celui qui se plaît à écouter ce qui ne peut améliorer son sort, et qui néglige ce qui pourrait lui être utile.

Fable de Loqman le Sage
Source : Gallica (BNF)

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License