Le Cerf et le Renard

Le Cerf et le Renard

On le sait, le Renard
Est de toutes les âmes
La plus maligne : trame
Ici de notre histoire
Quand un Goupil
Rencontra un Cerf civil
Et donc fort utile
Pour qui a malice bien habile…

… « Ô Roi, j’aurai grand honneur
Si devant mes Frères et Soeurs,
Même de loin, vous consentiez à un salut. »
Des couronnés pensés là Vertu,
En magnanime
Notre Cervidé d’exécuter la pantomime :
Mais, revenu auprès des siens,
De n’y répondre le Rouquin !
Aussitôt on s’en étonne :
« Bah – Fit-il –
Encore une de ces imbéciles
Bête à cornes
Me faisant la cour
En retour
De quelques avisés conseils ! »

Riez mais beaucoup de faire pareil
Côtoyant des uns la société
Pour à d’autres y briller…

Auteur : Val


(commentaires à venir)

hdfwab12.jpg

(tiré de l'ouvrage édité : Histoires de Fablesl)

val
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License