L'Aigle, le Geai et le Berger

L'Aigle, le Geai et le Berger


Fondant d'une roche élevée, un Aigle avait enlevé un agneau.
Un Geai qui l'avait vu faire voulut se montrer son émule. Il se laissa donc tomber en claquant bruyamment des ailes sur un bélier. Mais ses serres restèrent prises dans la toison, et notre Geai se débattait sans parvenir à se dégager. Enfin le Berger s'en aperçt, et le captura. Le soir venu, après lui avoir rogné les ailes, il en fit don à ses enfants. Comme ils lui demandaient ce qu'était cet oiseau, il leur répondit : "Je sais bien que c'est un Geai, mais lui se prend pour un Aigle !".

C'est ainsi qu'à rivaliser avec plus fort que soi, non seulement l'on n'arrive à rien, mais l'on ajoute le ridicule à l'insuccès.

Fable d'Esope

Note : Babrius reprit cette Fable et on la retrouve dans celle de Jean de la Fontaine, Le Corbeau voulant imiter l'Aigle

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License