D'un Bûcheron et d'une Forêt

D'un Bûcheron et d'une Forêt


Un Bûcheron entrant dans une Forêt, lui demanda la permission de prendre du bois pour faire un manche à sa cognée. Elle y consentit ; mais peu de temps après, elle se repentit de sa complaisance car le Bûcheron se servit de sa cognée pour couper de grandes branches d'arbres, et pour dépouiller la Forêt de ses principaux ornements, sans qu'elle pût s'en défendre, parce qu'elle avait fourni des armes au Bûcheron contre elle-même.

Fable d'Esope

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License