Bref dialogue sur les Vertus

Bref dialogue sur les Vertus


J’ai dit à la balsamine : « Avec un nom pareil, vous devriez, Mademoiselle, embaumer tout le jardin. Mais vous n’avez point d’odeur ! ». La balsamine hausse les feuilles d’une façon fort méprisante, puis elle répond, non sans arrogance : « Vous dites que je n’ai point d’odeur. Et je pensais justement que vous n’aviez point d’odorat. Allons, monsieur, nous sommes quittes ».

Fable de Georges Duhamel

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License